FANS DU CAEN BASKET CALVADOS
Get Adobe Flash player
« A Chaud »…
Fines Plumes


Présentation de l’Equipe Adverse

CEP Lorient

Le Caen Basket Calvados reçoit ce vendredi, pour le compte de la 26ème journée de Nationale 1 Masculine, le CEP Lorient. Promus cette saison les Bretons ont l’ambition de retrouver très vite la Pro B, avec l’objectif d’assurer le maintien pour cette première année à ce niveau.

Dans ce cadre, le club étant doté d’un budget important, le coach, Philippe Maucourant dispose d’un effectif de qualité avec une base constituée de joueurs ayant participé à la montée l’an passé, avec notamment les deux meneurs de jeu, Destin Damachoua et Clément Faroux, l’arrière Christophe Sigiscar, les ailiers Sylvain Sautier et Jason Bach qui a évolué en Pro B, et l’intérieur Raphaël Giaimo, l’ex-cébéciste, qui a rejoint Lorient après le titre de champion de France de N2 décroché par le CBC en Mai 2015.

Pour renforcer le groupe, le staff a recruté l’arrière shooteur Mathieu Bigote, une gâchette à 3 points d’expérience arrivant de Mulhouse (N1), régulièrement classé parmi les meilleurs scoreurs de Nationale 1 chaque année, et 3 étrangers. En début de championnat, le jeune ailier Anglo-Canadien Léon Alexander a débarqué en Bretagne, mais avec des prestations jugées insuffisantes par les dirigeants (4,7 points – 4 d’évaluation pour 17 minutes de jeu de moyenne), il a été remplacé pendant la trêve de Noël par l’intérieur serbe Milan Oluic (32 ans – 2,10). Deux américains complètent le roster, avec Jared Newson, spectaculaire ailier habitué à évoluer en Pro B, qui portait les couleurs d’Orchies (Pro B) l’an dernier et l’intérieur de petite taille Michaël Craion (1,95m) venant d’Islande.

lorient

Equipe CEP Lorient !! (Photo Facebook CEP Lorient)

Outre Bigote (11 points de moyenne – 8,9 d’évaluation), le scoring repose avant tout sur les deux US, Newson (16,4 points – 4,6 rebonds – 14,1 d’évaluation) et Craion (16,9 points – 7,4 rebonds – 21,7 d’évaluation) étant dans le Top 10 des marqueurs de la division. Le danger peut aussi venir des meneurs, Damachoua (10,5 points – 10,2 d’évaluation) et Faroux (7,2 points – 8 d’évaluation), sans oublier le shooteur extérieur, Bach (4,6 points – 5,6 d’évaluation) et Giaimo dans la peinture ( 7,3 points – 3,7 rebonds – 8,5 d’évaluation).

Collectivement, Lorient possède la 12ème attaque (76 points de moyenne – le CBC 4ème avec 79,72 points), avec de l’efficacité à 3 points (3ème avec 36 % de réussite contre 32% pour le CBC, 14ème), moins aux lancers francs (15ème avec 67% de réussite, tout comme le CBC, 17ème avec 67%), et, malgré du physique, accuse un déficit aux rebonds (17ème avec 31,76 en moyenne contre 35,8 pour le CBC, 10ème). Les Bretons délivrent 16,64 passes décisives par match ( 11ème), contre 19,52 pour le CBC (5ème). Défensivement, le CEP encaisse 75,44 points en moyenne (6ème) contre 73,2 points pour le CBC (4ème) , en étant performant aux interceptions (9,92 ballons volés par match – 2ème, tout comme le CBC, 9,36 – 3ème), mais seulement 14ème aux contres (1,48 par match – 2,88 pour le CBC – 1er). Lorient perd 14,88 ballons en moyenne par match (13ème) contre 13,16 pour le CBC (17ème). A l’évaluation collective, Lorient est 12ème (81,8), le CBC étant 3ème ( 93,8).

Habitués à jouer des matches au couteau depuis l’entame de la saison,   avec un vainqueur à l’arrachée dans le money time le plus souvent, les Lorientais sont actuellement en position de relégables (15èmes avec 10 victoires pour 15 défaites). Battus au match aller d’un tout petit point (73/74) sur deux lancers francs de BJ Monteiro à l’ultime seconde, les Bretons viennent de s’imposer face à Souffelweyersheim (71/65) après avoir compté jusqu’à 17 points d’avance. Ils arrivent donc en Normandie avec l’intention de quitter la zone rouge, avant de disputer deux matchs cruciaux face à des adversaires directs dans la course au maintien la semaine prochaine (en recevant Chartres mardi et se déplaçant à Avignon, samedi).


Basket Club d’Orchies

Le Caen Basket Calvados se déplace, ce samedi et pour le compte de la 25ème journée de Nationale 1 Masculine, à Orchies dans le Nord, à une trentaine de kilomètres de Lille et Valenciennes. Commune de 8 000 âmes, le club dispose de l’un des plus beaux complexes sportifs en France, la Davo Pévèle Arena, avec une salle pouvant accueillir 5 000 personnes.

Relégués de Pro B à l’issue de la saison passée, les Nordistes étaient cités parmi les grands favoris pour le haut de tableau à l’aube de ce nouvel exercice. Pour ce faire, le coach, Fabrice Courcier, ancien joueur de haut niveau, dispose d’un groupe de 9 joueurs (plus un jeune intégrant régulièrement le roster entièrement renouvelé), seul le local, l’arrière Joffrey Verbeke étant resté au club pour poursuivre l’aventure.

Afin de  recomposer une solide base, le staff s’est appuyé sur des joueurs d’expérience ayant connu des niveaux supérieurs ou tout du moins faisant partie des tous meilleurs joueurs de la division, à commencer par le meneur américain Benjamin Smith en provenance de Chartres. Leader offensif depuis l’entame du championnat ( 16,8 points – 4,5 passes décisives – 19,5 d’évaluation), il est absent depuis 1 mois suite à une blessure à l’épaule (luxation). Annoncé out pour quatre semaines, sera-t-il présent ce samedi ?

orchies bis

Equipe BC Orchies !! (Photo Facebook du Basket Club d’Orchies)

 

Autres joueurs d’expérience, l’arrière-ailier Sourata Cissé débarquant de Souffelweyersheim (Pro B), justifiant son statut (13,1,points – 42% d’adresse à 3 points – 11,5 d’évaluation) et l’intérieur monténégrin Zarko Rakocevic (12,1 points – 6,8 rebonds – 14,9 d’évaluation) qui a évolué essentiellement dans les pays de l’Est et a disputé des matches d’Euroligue avec le Partizan Belgrade. Autre intérieur recruté à l’intersaison, le poste 4 américain Naiko Hunter venant de la 2ème division italienne. Blessé sérieusement lors du match aller au palais des Sports de Caen, il a, depuis, été remplacé par son compatriote Marquise Simmons (ex-Leiden – Pays Bas) tout aussi performant (9,5 points – 5,5 rebonds – 10,6 d’évaluation).

Pour compléter, sont également arrivés dans le Nord de jeunes joueurs de talent, le meneur-arrière Hugo Dumortier (8,3 points – 45% d’adresse à 3 points – 10,5 d’évaluation) qui portait les couleurs de Boulazac (Pro B) l’an passé, l’arrière Anthony Racine (9,8 points – 9,3 d’évaluation) venant de Charleville (Pro B), les intérieurs Christian Cairo (6 points – 3,1 rebonds – 5,8 d’évaluation) lui aussi évoluant en Pro B la saison dernière au Portel et Moustapha Diop (3,4 points – 3,6 rebonds – 3,8 d’évaluation) venant de Bordeaux (N1).

Collectivement, Orchies possède la 9ème attaque (77,42 points de moyenne – le CBC la 3ème avec 80,04 points), les Nordistes étant l’équipe la plus adroite de Nationale 1 à 3 points (37% de réussite) contre 33% pour le CBC (9ème). Les deux clubs se valent au rebond, 35,79 par match pour Orchies (10ème), 35,88 pour le CBC (8ème), ainsi qu’aux passes décisives, 18,04 par match pour Orchies (8ème), 19,53 pour le CBC (5ème). En défense, avantage au CBC avec 73,87 points de moyenne encaissés (4ème) contre 76,95 points pour Orchies (9ème). A l’évaluation, le CBC avec 94,01 (3ème) devance Orchies (7ème) avec 88,16.

Après un début de championnat compliqué, les Orchésiens se sont repris depuis quelques semaines alignant les victoires pour afficher un bilan actuel de 15 victoires pour 9 défaites, restant sur une série de 13 victoires sur les 15 derniers matches, avec notamment des succès chez les gros, à Quimper (86/87) et récemment à Souffelweyersheim (69/74) . Ils se sont donc replacés dans la course aux playoffs, se retrouvant à la 5ème place du classement après 24 journées. A noter toutefois qu’en raison de problèmes financiers, la Fédération a infligé au club une pénalité de 3 points. Les dirigeants nordistes ayant fait appel et reçus la semaine passée par la commission pour défendre leur cause, on devrait très prochainement connaître la décision finale sur cette éventuelle sanction.

C’est donc un match à enjeu qui promet entre les deux équipes les plus en forme du moment de la Nationale 1, dans une salle où l’ambiance devrait être chaude, carnaval oblige.


Union Rennes Basket 35

Le Caen Basket Calvados reçoit, pour le compte de la 24ème journée de Nationale 1 Masculine, l’URB 35. Promus cette saison, les Rennais ont pour principal objectif de se maintenir.

Pour ce faire, le coach, Pascal Thibaud dispose d’un groupe élargi compétitif avec des joueurs d’expérience ayant pour certains évolué à un niveau supérieur avec notamment Johan Rathieuville, passé par Angers en Pro B, l’arrière El Kabir Pene, l’ailier Edouard Esneu-Doguet et l’intérieur Saïd Ben Driss (récemment blessé il est actuellement indisponible remplacé par Samba Dia arrivé au club, il y a quelques jours, en provenance de Boulazac – Pro B). Ils entourent de jeunes joueurs ayant déjà démontré de belles qualités, les meneurs Lucas Fontaine, Dylan Cham, l’arrière Philippe Gautier, l’ailier Joffrey Sclear ou l’intérieur Ludovic Negrobar.

rennes

Equipe Union Rennes Basket 35 !! (Photo Facebook Union Rennes Basket 35)

Le roster est complété par trois excellents étrangers, l’arrière améicain Daviin Davis, spectaculaire, il a déjà connu bon nombre de clubs en France notamment en Pro B ( Blois, Souffelweyersheim, Evreux), à l’intérieur, son compatriote Anthony Hill déjà vu en France, à Angers et la saison passée à Challans (N1), et l’ailier serbe Vukan Zivkovic, une très forte gâchette à 3 points. Ce dernier, victime d’une belle entorse le week-end dernier, est incertain pour ce match.

Les Bretons disposent donc de belles individualités, avec Zivkovic ( 15,1 points de moyenne – 38% de réussite à 3 points), Davis (14,1 points – 3 rebonds – 3,2 passes décisives), Hill (13,6 points – 5,4 rebonds – 3 passes décisives), mais c’est avant tout une équipe qui s’appuie sur son collectif et une défense rigoureuse (76 points encaissés) mais aussi une attaque redoutable (8ème avec 78 points marqués – 80,43 pour le CBC, 3ème) et occupe la première place de N1 au nombre de passes décisives (21 par match – 19,57 pour le CBC, 6ème).

C’est aussi la meilleure équipe aux interceptions (10,65 par match – 9,22 pour le CBC, 3ème), la 3ème aux contres (2,83 par match – 2,87 pour le CBC , 2ème), avec l’une des meilleures évaluations (90,31 – 5ème – 94,14 pour le CBC, 3ème) mais l’une de celles qui perd le plus de ballons (16,17 – 13,43 pour le CBC), et l’une des plus sanctionnées (21,43 fautes – 18,87 pour le CBC).

Avec un bilan de 10 victoires pour 13 défaites, les Rennais sont dans la course pour valider leur objectif et éviter la relégation en occupant la 11ème place actuellement. Performants à domicile (8 victoires pour 4 défaites) avec parfois des victoires très larges, ils sont plus en difficulté à l’extérieur (2 victoires pour 9 défaites).

Large vainqueur au match aller (75/53) face à un CBC diminué, il manquait notamment Richie Gordon, Etienne Plateau, Camille Eleka, Rennes s’est incliné, samedi dernier, sur son parquet face au co-leader, Souffelweyersheim, d’un tout petit point après prolongation (81/82) au terme d’un match ponctué par une action litigieuse à l’ultime seconde (Rennes a d’ailleurs déposé une réclamation), et voudra rebondir au Palais des Sports afin de s’éloigner de la zone dangereuse dans un championnat très homogène où une bonne dizaine d’équipes se battent pour ne pas descendre tout en visant l’une des neuf premières places synonymes de playoffs à l’issue de la saison régulière.


Saint Vallier Basket Drôme

Le Caen Basket Calvados se déplace ce samedi dans la Drôme pour y affronter Saint Vallier, seule équipe à s’être imposée (66/75) au Palais des Sports de Caen depuis le début de saison. Battus dans leur salle lors du Final 4 l’an passé pour le match décisif de montée en Pro B face à Aix-Maurienne, les Drômois ont l’objectif de jouer à nouveau les tous premiers rôles en Nationale 1 et tenter de décrocher l’accession à l’issue de ce nouvel exercice.

 

Saint Vallier                                                                                                                                 Saint-Vallier Basket Drôme ! (photo: FB Saint Vallier)

Pour ce faire, le coach Jean-Sébastien Chardon a du reconstruire quasi-entièrement son groupe avec de nombreux départs à l’inter saison, seul l’excellent et expérimenté meneur de jeu Jesse Delhomme étant conservé, toujours efficace ( 11, 4 points 5,4 passes décisives, 12,5 d’évaluation pour 30 minutes de jeu sur 22 matches joués). En rotation au poste de meneur est arrivé le jeune Théo Lefèbvre (21 ans) en provenance des Espoirs de Gravelines, démontrant de belles qualités depuis quelques semaines (4,5 points pour 20 minutes de jeu).

Autre joueur extérieur ayant débarqué sur les bords du Rhône, Vincent Ateba, frère ainé de l’ex-Cébéciste Fabien, lui aussi expérimenté et ayant connu le niveau supérieur, il évoluait en Pro B à Saint-Chamond l’an dernier. dans un rôle de joueur cadre, il a des statistiques assez complètes ( 6,4 points – 3,2 rebonds – 1,6 passes décisives – 6,8 d’évaluation pour 20 minutes jouées). A ses côtés, on retrouve l’athlétique Parfait Njiba (ex – Mulhouse – N1), absent au match aller, joueur de percussion ( 7,2 points – 4,8 rebonds – 2,8 passes décisives – 9,5 d’évaluation pour 25 minutes jouées) , et le shooteur à 3 points, l’américain Omar Strong,  le joueur prenant le plus de tirs derrière l’arc de la Nationale 1 (155 en 19 matches pour seulement 44 tirs à 2 points), capable de s’enflammer lors de certaines rencontres (récemment 9/13 à 3 points contre Andrézieux), mais irrégulier (13,9 points – 10,7 d’évaluation pour 29 minutes jouées).

Le secteur intérieur a été complètement recomposé avec notamment l’ex-Cébéciste Romain Grégoire au poste 4 (8,1 points – 5,8 rebonds – 10 d’évaluation pour 22 minutes jouées), Sade Aded-Hussein qui portait les couleurs  de Saint Chamond (Pro B) et donnant entière satisfaction à son coach avec des stats intéressantes (9 points – 6 rebonds – 10,5 d’évaluation pour 21 minutes), le jeune Jean-Dieudonné Biog ( 3,7 points – 2,7 rebonds pour 9 minutes jouées) arrivant de Boulogne (Pro B). Pour compléter la raquette, le très expérimenté (38 ans)  et physique pivot américain Steffon Bradford, après avoir fait monter Aix-Maurienne en Pro B la saison dernière,  est encore très performant, étant le meilleur scoreur de N1 ( 18,5 points de moyenne à 63% de réussite- 5,6 rebonds  – 18,3 d’évaluation pour 29 minutes jouées) .

 

Après un début de championnat correct, les Drômois éprouvent quelques difficultés depuis début janvier (1 victoire pour 5 défaites). Le bilan est toutefois à l’équilibre (11 victoires – 11 défaites), Saint Vallier occupe la 7ème place. L’objectif  de ce match sera donc de renouer avec le succès pour viser une place dans les neuf premiers et décrocher une qualification pour les playoffs fin avril.

 

 


SAP Vaucluse Basket

Le Caen Basket Calvados reçoit ce mardi, et pour le compte de la 22ème journée de Nationale 1, le SAP Vaucluse, union de 3 villes, Sorgues, Avignon et Le Pontet. Cité parmi des outsider en début de saison par de nombreux spécialistes, le club vauclusien a bâti une équipe qui semblait tenir la route avec notamment un nouveau coach de haut niveau, Sylvain Lautié. Les résultats de la première partie de championnat n’étant pas à la hauteur des espérances, les Avignonnais se retrouvant dans le bas fond du classement, les dirigeants ont effectué quelques retouches, avec un remplacement de coach et l’arrivée de François Sence, sans club. Entraîneur d’Aix-Maurienne (N1) l’an passé, il avait été écarté avant la fin de saison.

 

sap

SAP Vaucluse Basket !! (Photo FB SAP Vaucluse Basket)

Côté effectif, le nouveau coach peut s’appuyer sur une base solide de la saison dernière avec l’excellent meneur américain, Deremy Geiger, le meneur shooteur Antoine Liorel, le capitaine et arrière Daye Kaba, les intérieurs Cheick Soumaoro et Rafaël Lopez. Pour renforcer ce roster, sont arrivés cet été l’arrière Brice Pierard (La Charité – N2),  l’ailier shooteur lituanien Darius Tarvydas et l’intérieur jamaïcain Ricardo Alliman (vu notamment à Cherbourg en N2) en provenance de Tarbes-Lourdes (N1), l’ailier Dylan Gana (Montélimar – N3) et l’intérieur Mourad Benkloua (Mulhouse – N1). En début de saison, suite à la blessure d’Antoine Liorel, a débarqué dans le Vaucluse le meneur Tom Foucault (Vitré – N1).

Autre recrue de choix pendant la trêve de Noël pour pallier la blessure de Ricardo Alliman, l’intérieur bahaméen Bennet Davis, dont les performances étaient jugées insuffisantes à Saint Chamond (Pro B), qui évoluait à Chartres (N1) l’an passé avec de belles stats (14,5 points – 7,2 rebonds) .

Le coach s’appuie essentiellement sur un 5 majeur efficace (Geiger ou Liorel, Kaba, Tarvydas, Soumaoro et Davis), avec Geiger le plus souvent en leader offensif (16,9 points de moyenne).

Mal en point en décembre, les Vauclusiens redressent donc sérieusement la barre depuis un mois en étant l’une des équipes en forme du moment avec 4 victoires consécutives (le CBC est aussi sur une série de 6 victoires), avec entre autre des succès à Vitré, à Andrézieux et ce week-end face au co-leader, Souffelweyersheim au terme d’un match haletant et deux prolongations, le sort de la rencontre se jouant au buzzer avec un tir à 3 points de Tarvydas (105/102), les Vauclusiens ayant le mérite de ne rien lâcher alors que les Alsaciens ont dominé l’essentiel du match.

C’est donc un groupe en confiance qui rééquilibre peu à peu son bilan (9 victoires pour 12 défaites) et vient défier le CBC au Palais des Sports, avec l’objectif de distancer les relégables dans un championnat homogène, une bonne dizaine d’équipes devant batailler pour assurer le maintien.


UB Chartres Métropole

Le Caen Basket Calvados se déplace ce vendredi pour le compte de la 21ème journée de Nationale 1 à Chartres, dans une salle où les Caennais ont décroché leur place en playoffs la saison passée lors d’une rencontre décisive où le vaincu était éjecté de la dernière phase. Pour ces retrouvailles, les deux effectifs ont été bouleversés notamment du côté chartrain, à commencer par le staff, le coach Philippe Namyst ayant rejoint Challans (N1) remplacé par  Sébastien Lambert en provenance de Saint Quentin (Pro B) où il occupait un poste de coordinateur sportif.

Dans l’optique de faire mieux et de batailler dans la course aux playoffs, l’effectif 2016/2017 a été fortement renouvelé. De la saison dernière ne restent en effet que les deux anciens, le capitaine Gautier Lemon qui, blessé, manquera ce rendez-vous, et le shooteur à 3 points, Damien Pistre. Afin de renforcer le groupe, les dirigeants et le staff ont fait appel tout d’abord à un meneur d’expérience, de niveau supérieur avec Olivier Romain qui, tout comme son coach, est arrivé de Saint Quentin.  Depuis l’entame du championnat, il a démontré toutes ses qualités, étant désigné meilleur meneur de jeu de Nationale 1 à l’issue des matches allers par le site bebasket, des stats très complètes de scoring (14,2 pts), de shooteur à 3 points (43% de réussite) et de passeur (6,9 passes décisives). En rotation, on retrouve le jeune Rosaire Malonga (Boulazac – Pro B – N3). Pour compléter le jeu extérieur, ont signé le Lituanien Mantas Ruikas (Saint Chamond – Pro B) également un gros shooteur extérieur, et Kevin Bichard (JSA Bordeaux – N1).

chartres bis

UB Chartres Métropole !! (Photo FB UB Chartres Métropole)

Pour composer le secteur intérieur, il a été fait appel à Harry Disy (Saint Vallier – N1), Patrick Clérence (Aix-Maurienne – N1), Abou Diallo (Espoirs Limoges) et à l’américain Jonathan Mitchell vu à Rueil (N1) l’an passé en tant que pigiste, il avait laissé une très belle impression qu’il confirme sur cette première partie de championnat à Chartres (16,8 pts – 5,4 rebonds).

Pour pallier à l’absence de leur capitaine jusqu’en avril, les dirigeants ont recruté la semaine passée le jeune Jérémy Ricard-Dorigo (22 ans – 2,00m), sans club, qui évoluait à Denain (Pro B) l’an passé (2pts de moyenne). Qualifié pour affronter Souffelweyersheim le week-end dernier, il n’est pas entré en jeu. A noter que le club chartrain inscrit sur la feuille de match assez régulièrement depuis le début de championnat son directeur sportif, Milan Vasic (40 ans), en tant que 10ème homme.

C’est donc un roster qui allie expérience et jeunesse, le coach s’appuyant essentiellement sur son 5 majeur (Romain, Ruikis, Bichard, Mitchell, Disy dépassant le plus souvent les 30 minutes de jeu).

Avec 10 victoires pour 10 défaites, Chartres est dans les clous pour atteindre son objectif, occupant la 8ème place avant ce match (rappelons que la 9ème place est qualificative pour les playoffs cette année avec une nouvelle formule), mais possède un court avantage sur les relégables (seulement 2 victoires d’avance). Après deux échecs consécutifs dans le money time à Souffelweyersheim et la semaine précédente à domicile face à Andrézieux, les chartrains auront à cœur de retrouver le chemin du succès dans leur salle.
A l’aller, le CBC s’était imposé au terme d’un match offensif (101/90).

 


Souffelweyersheim Basket Club

Le Caen Basket Calvados reçoit, pour le compte de la 19ème journée de Nationale 1, Souffelweyersheim (situé à 6 kms de Strasbourg). Relégué de Pro B, le club alsacien a du remodeler entièrement son effectif pour tenter de remonter immédiatement au niveau supérieur. Aucun des 10 joueurs de l’année passée n’a été conservé, notamment Moustapha Diarra arrivé au CBC et qui évoluera contre son ancienne équipe.

Le coach Stéphane Eberlin a donc du reconstruire un effectif compétitif cet été. Parmi les recrues, on retrouve un ex-Cébéciste, l’ailier Fabien Ateba, arrivé en cours de saison dernière au CBC et qui a rejoint l’Alsace cette année. Blessé depuis la mi-décembre (fissure de l’aponévrose plantaire), il pourrait ne pas jouer ce match. Autre joueur qui a connu l’ambiance du Palais des Sports de Caen, mais comme adversaire, le meneur Frédéric Minet (35 ans). Il évoluait à Gries en Nationale 2 depuis quelques années (il a donc participé à l’accession du club en Mai 2016), et était de la partie lors du match décisif de la montée du CBC en N1 en Mai 2015. Il est la rotation d’un américain, Fabyon Harris, très performant notamment il y a quelques jours face à Andrézieux (36 points).

soufelweyersheim

Basket Club Souffelweyersheim !! (Photo FB BCS)

A l’arrière, on retrouve deux jeunes talentueux, Valentin Correia, lui aussi en provenance de Gries, et Julien Delmas qui portait les couleurs de l’USV Ré (N2), vu à Caen il y a quelques années avec l’ASA Sceaux, excellent shooteur à 3 points. Arrivé également au club cet été le meneur-arrière Daniel Lamadji.

Dans la peinture, des profils très athlétiques forment le secteur intérieur. Avec tout d’abord Elson Mendy, de retour sous des couleurs qu’il a déjà portait, il jouait en 2ème division belge l’an dernier. Il peut aussi jouer sur le poste 3. Deux étrangers performants dans la raquette, le Lituanien Giedrius Staniulis et le Congo-Belge Ruphin Kayembe venant de Challans (N1). Pour compléter le trio, le jeune Adam El Ghazi qui évoluait en Normandie dans le précédent exercice avec les Espoirs de Rouen, et Tony Traineau (37 ans) qui joue avec la réserve mais peut donner un coup de main à l’équipe fanion en cas d’absence(s).

Avec une moyenne de 78,61 points inscrits par match (contre 79,33 pour le CBC), et 71, 44 points encaissés ( 75,27 pour le CBC), le coach alsacien s’appuie  sur une défense de fer, l’une des meilleures de la division. Au rayon individuel, tout comme le CBC, c’est avant tout une force collective, aucun joueur ne se détachant dans les stats, Fabyon Harris étant le meilleur scoreur (13,1 pts) devant  Giedrius Staniulis (12,8 pts), Valentin Correia (11 pts), Ruphin Kayembe (11 pts), Elson Mendy (10,8 pts), Julien Delmas (6,1 pts), Fabien Ateba (5,5 pts).

Sans dominer outrageusement le championnat, (14 victoires – 4 défaites), arrachant souvent la victoire dans le money time (contre Tarbes à l’aller, Andrézieux, Lorient, Angers entre autre), les Alsaciens débarquent en Normandie  en tant que leader juste devant Quimper, Rueil et le CBC. C’est donc un choc qui nous est proposé ce vendredi et qui devrait remplir le Palais des Sports. Battus à Tarbes de justesse la semaine dernière (74/72), les Souffelweyersheimois voudront donc rebondir face au CBC afin de conserver leur première place. En cas de défaite des Alsaciens, le championnat serait relancé avec un regroupement en tête du classement.


Andrézieux Loire Sud Basket

Le Caen Basket Calvados reçoit ce samedi, pour le compte de la première journée des matches retours, Andrézieux, l’un des promus en Nationale 1. A l’aller, le CBC est allé s’imposer dans la Loire (71/82) pour l’ouverture du championnat malgré un effectif fort diminué (il manquait notamment Richie Gordon, Camille Eleka, Etienne Plateau et Ludovic Chelle n’avait pas encore signé). Ayant pour principale ambition le maintien à ce niveau, les Andréziens-Bouthéonnais sont, à mi-saison, dans leur objectif à la 12ème place (8 victoires pour 9 défaites) grâce essentiellement à des succès à domicile. Ils ont toutefois remporté deux matches à l’extérieur (à Lorient et à Gries), des concurrents directs au maintien.

Le coach, Jérémy Beaufort, dispose d’un groupe mêlant expérience et jeunesse. Des joueurs ayant du vécu à ce niveau, Stéphane Néri, Yassine Bassine, Régis Aubry encadrent leurs jeunes coéquipiers, Jean-François Christnel, Bastien Tardy, Théo Ben Aissou, Théo Urie, Momar N’Doye, Loïc Piotrowski et Kevin Freycenet.

andrézieux-bouthéon

Andrézieux-Bouthéon Loire Sud !! (Photo FB Andrézieux Loire Sud)

Trois étrangers ont également été recruté cet été. Le pivot américain Perris Blackwell, blessé, n’a disputé que 7 matches lors de cette première partie de saison. Remplacé par un pigiste serbe, Mihajlo Pesic, pendant son absence, il est de retour dans le roster depuis quelques semaines avec des statistiques très correctes (14,4 points ; 6,9 rebonds pour 23 minutes de jeu). Les deux autres étrangers sont crédités de belles performances depuis l’entame du championnat. A la mène, on retrouve l’américain Jerrold Brooks, l’un des meilleurs scoreurs de la division (5ème avec 16,7 points de moyenne mais aussi 3,9 passes décisives).

A l’intérieur, le Bosnien Nemanja Kovanusic se distingue également  comme l’un des joueurs dominants, lui aussi dans le Top 10 des scoreurs (9ème avec 15,6 points de moyenne), il est présent parmi les tous meilleurs rebondeurs (2ème avec 9,7 rebonds) et démontre des qualités de joueur complet (17,8 d’évaluation). Il est d’ailleurs récompensé cette semaine en recevant le trophée du meilleur ailier fort de Nationale 1 au terme des matches allers par le site Bebasket, il est aussi désigné dans le 5 majeur  idéal par la FFBB.

Possédant la 16ème attaque avec 72,9 points de moyenne, Andrézieux s’appuie donc essentiellement sur ses trois étrangers dans le scoring. Mais Christnel (9,9 points), Bassine (9,5 points), Néri (7,5 points) ou Aubry (6,3 points) peuvent apporter un danger offensif. Collectivement, l’adresse semble suspecte à 2 points (seulement 46% sur cette phase aller – 52,3% pour le CBC), mais intéressante à 3 points (34% contre 32 % pour le CBC) et aux lancers-francs (70% contre 63% pour le CBC).

Battus la semaine passée à domicile dans le money time par le leader Souffelweyersheim (89/98) après avoir possédé 16 points d’avance en milieu de 3ème quart temps, les Andréziens débarquent en Normandie avec l’espoir de créer une surprise avant de disputer un match très important ce mercredi (match avancé de la 20ème journée) face à un adversaire direct dans la course au maintien, Sorgues-Avignon.


Angers Basket Club

Le Caen Basket Calvados se déplace ce vendredi, pour le compte de l’ultime journée des matches allers de Nationale 1, à Angers pour y affronter l’ABC. Auteurs d’une belle seconde partie de saison dernière leur permettant de se qualifier in extremis pour les playoffs, les Angevins, après avoir éliminé Rueil en 1/4 de finale malgré le désavantage du terrain lors de la belle et une défaite lors du 1er match à domicile, ont été battus en 1/2 finale par le futur vainqueur du Final 4, Aix Maurienne, d’un tout petit point (68/67).

Désireux de faire au moins aussi bien cette saison, avec en vue l’objectif de monter un grand club à un niveau supérieur, notamment par la fusion prévue dès l’année prochaine avec le club voisin de l’Etoile d’Or Saint Léonard qui évolue en Nationale 2, les dirigeants ont renouvelé leur confiance dans leur coach, Vincent Lavandier.

angers

Angers Basket Club !! (Photo FB Angers BC)

Pour construire son effectif, ce dernier a reconduit une base de la saison passée, avec l’excellent meneur Hugo Suhard, l’arrière-ailier shooteur Thibaut Lonzième, l’américain Auston Calhoun et l’intérieur Maxime Djo Ebala. Dans l’optique de renforcer ce roster, le choix s’est porté sur le meneur Etienne Joumard (Vichy – Pro B), l’arrière Guillaume Plas (Souffelweyersheim – Pro B), les ailiers Anis Gabsi (Blois – N1) et le shooteur Lituanien Rokas Uzas, coupé en court de saison dernière par Aix Maurienne (N1). Dans la peinture, sont également arrivés Jérémie Douillet (Rueil – N1) et l’US Montel James. Ce dernier a été rapidement remercié en début de championnat pour laisser sa place à son compatriote Demond Watt. Auteur d’une arrivée très remarquée (15 points, 10,7 rebonds), il s’est sérieusement blessé après 6 matches disputés, étant out jusqu’à la fin de saison, il est remplacé tout d’abord par l’US David Samuels (3 matches joués). Peu performant, les dirigeants angevins profitent d’une retouche dans l’effectif de Blois (Pro B) pour l’écarter, et récupérer Stephen Nwaukoni le Blésois jugé pas assez efficace en Pro B.

Après une entame de championnat compliquée, les Angevins ont aligné une série de 6 victoires consécutives pour se replacer en milieu de classement avec un bilan équilibré (8 victoires pour 8 défaites). Ils se sont inclinés de justesse avant la trêve chez le leader Souffelweyersheim (79/74) après avoir dominé l’essentiel du match.

Ayant l’ambition de se placer dans le Top 5 à la faveur d’un calendrier plutôt favorable en ce début d’année 2017 (3 matches à domicile en janvier), les Angevins voudront débuter cette reprise par un succès dans leur salle.


Meilleurs Vœux !!

Claude Rey Caen, Christophe
et Loïc Kadwall
vous souhaitent à toutes et à tous
leurs Meilleurs Voeux pour l’année 2017…

 

voeux-2017

Meilleurs Vœux !!

 

A l’Année prochaine…


Les Derniers Articles

    Brad Waldow, un poste 5 au CBC !!

    Les dirigeants du Caen Basket Calvados ont bouclé le recrutement de l’effectif professionnel en enrôlant Brad Waldow (2,08m – 113 kgs), un solide poste 5 américain en provenance de Pologne. Âgé de 26 ans, le Texan né à Houston, sort d’une excellente université figurant parmi les meilleures du pays, Saint Mary’s, progressant chaque saison, en […]

    plus...

    Mel Esso-Essis, un espoir au CBC

    Les dirigeants du Caen Basket Calvados finalisent le recrutement de l’effectif pour la saison 2018/2019 en recrutant un jeune ailier, Mel Esso-Essis (20 ans) en provenance du champion de France de Jeep Elite, Le Mans. Le natif de Chambray-les-Tours (37) a fait ses premiers pas dans la Sarthe, à Sablé, de poussin jusqu’en minime, avant […]

    plus...

    Gaëtan Clerc, un poste 2/1 au CBC !!

    Le Caen Basket Calvados poursuit sa phase de recrutement en enrôlant Gaëtan Clerc (1,89m) en provenance du Sluc Nancy (Pro B). Ce combo-guard peut donc évoluer sur les deux postes de meneur de jeu et d’arrière. Âgé de 26 ans, le natif d’Ecully (Rhône) possède déjà un beau palmarès. Formé au Sluc Nancy, il remporte […]

    plus...

    Paul-Lou Duwiquet, un poste 2 au CBC !!

    Le staff du Caen Basket Calvados poursuit la construction de son effectif pour la saison prochaine en annonçant la signature de Paul-Lou Duwiquet (1,95m) en provenance de Quimper (Pro B). Âgé de 23 ans, le natif de Calais occupe le poste d’arrière et peut évoluer en tant que meneur de jeu. Formé à Gravelines de […]

    plus...

    Jerrold Brooks, un meneur US au CBC !!

    Le staff du Caen Basket Calvados poursuit la construction de l’effectif version 2018/2019 en vue d’aligner une équipe compétitive pour sa 2ème saison en Pro B. Après les prolongements de contrat de Marc-Eddy Norelia, BJ Monteiro, Bryson Pope et David Ramseyer, ainsi que le renfort d’Aurélien Salmon, c’est un meneur de jeu américain qui débarque […]

    plus...

    Aurélien Salmon, un poste 4 au CBC !

    Après le prolongement d’une année de contrat de Marc-Eddy Norelia, les dirigeants du CBC poursuivent la construction du nouvel effectif pour la saison 2018/2019. La première recrue, qui renforcera le roster, arrive de la Pro A avec Aurélien Salmon (2,02m) qui évoluait à Boulazac, et a signé pour 2 saisons à Caen. Âgé de 31 […]

    plus...

    Antoine Michon, le nouveau coach du CBC !

    Afin de remplacer Hervé Coudray en fin de contrat et non prolongé après cinq belles années au club, les dirigeants souhaitaient trouver un profil expérimenté ayant une très bonne connaissance de la Pro B avec un projet à moyen terme. Ils ont jeté leur dévolu sur Antoine Michon, un profil correspondant parfaitement à la recherche. […]

    plus...

    Chorale Roanne Basket

    Le Caen Basket Calvados reçoit ce vendredi, pour le compte de la 6ème journée de Pro B, le co-leader invaincu (avec Lille et Orléans), la Chorale de Roanne. Auteur d’une dernière saison mitigée eu égard aux prévisions des spécialistes le désignant parmi les favoris pour la montée en Pro A, ne terminant qu’à une modeste […]

    plus...

    David Ramseyer, un intérieur franco-suisse au CBC !

    Après quasiment cinq semaines de recherche, les dirigeants du Caen Basket calvados ont déniché l’intérieur tant attendu afin de pallier la blessure de Marc-Eddy Norelia. Le staff a jeté son dévolu sur David Ramseyer (2,02m), un poste 5/4 ayant la double nationalité française et suisse. Agé de 30 ans, David est né, et a été […]

    plus...

    Anthony Odunsi, pigiste au CBC !

    Le Caen Basket Calvados vient de faire appel à un pigiste médical pour pallier l’absence de BJ Monteiro pendant un mois.  Le staff a jeté son dévolu sur Anthony Odunsi (1,90m) , un poste 2 doté d’un double passeport américain et nigérian, avec le statut « Cotonou ». Âgé de 25 ans, Anthony a été formé aux […]

    plus...